Une journée pour se soulever contre les repressions syndicales

jeudi 12 novembre 2015
par  Sabine Ferry

""

Les « 5 d’Énergie Paris », comparaissent une seconde fois au Tribunal de grande instance de Paris, le 16 novembre prochain. Devant la longueur des débats de la première audience, le 23 septembre dernier, la présidente du tribunal avait décidé de suspendre les travaux. Ce même jour, de nombreux témoignages de solidarité et des actions auront lieu à Paris, à 11 heures, Place du Châtelet, et en province, pour soutenir les militants discriminés parce qu’ils agissent dans le cadre d’une action collective, mais aussi pour dénoncer, de fait, ce phénomène de criminalisation de l’action syndicale.
(Photo : Allaoua Sayag)

Libertés syndicales - 16 novembre

C’est aussi le 16 décembre que 14 salariés, grévistes le 8 octobre dernier, sont convoqués au commissariat de Toulouse pour des prélèvements ADN et relevés d’empreintes. Agents EDF-Energie, ils avaient coupé le courant durant la mobilisation en soutien aux salariés d’Air France,

Une convocation que dénonce Sylvain Brossaud, de l’union départementale CGT du Var : « La coupure a été faite de façon professionnelle, en respectant les règles de sécurité. Sur l’aspect juridique, je ne vois pas de problème : il n’y a pas de dégradation de l’outil de travail et c’est une action décidée en assemblée générale ».

Écouter sylvain Brossaud, secrétaire général de l’UD du Var.

MPEG4 Audio - 990.6 ko


fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF Format pdf
impression Impression
envoyer par mail
suivre la vie du site